Le conflit se durcit à la mairie de Grigny


Ce jeudi 21 juin, à 13 heures, les négociations entre le maire de Grigny et les représentants du personnel ont été rompues. Une nouvelle fois, Xavier Odo a fait étalage de son sens du « dialogue social » en refusant tout compromis. En conséquence, la grève des agents municipaux est reconduite vendredi 22 juin à 8 heures.

Le citoyen soutien d’autant plus le mouvement des employés de la ville qu’il connait le sacrifice que représente la perte de plusieurs jours de salaire.

Pour l’anecdote, il parait que le représentant de Macron sur terre – le député Fugit – a fait savoir au personnel communal qu’il le soutenait. Cet opportunisme de bon aloi n’a pas été de mise pour le conflit à la SNCF et c’est bien dommage. Courage M. le député, il est encore temps…

Quant à l’opposition de « gauche » qui n’a pas été très vaillante depuis le début du mandat, mais on en reparlera, elle est venue supporter les grévistes. Elle ne pouvait pas faire moins !

En conclusion, il apparait clairement que la gestion catastrophique de la ville par Monsieur Odo aboutit à un point de non-retour et qu’il va être difficile de recoller les morceaux.

Le CITOYEN suit l’affaire et… veille.

La rédaction.